Buceo en cuevas

Plongée souterraine

Photo d’ouverture : Getty Images 

Au Yucatán, au Mexique, pénétrez dans un monde sous-marin insolite et vivez une aventure unique.

Peu d’endroits sur Terre sont aussi hostiles à l’homme que les grottes sous-marines.

Profesional de buceo en cuevas

L’heure de la plongée a sonné : un autre monde à découvrir sous le Mexique, avec Natalie Gibb, votre monitrice.

© Dean Sanderson

 Les dangers y sont omniprésents, et les sensations uniques. Les cours d’eau souterrains de la Riviera Maya, sous la jungle côtière de la péninsule de Yucatán au Mexique, comptent parmi les plus éprouvants et les plus beaux qui soient.  Trois vastes systèmes de grottes les composent. L’un d’entre eux, le Ox Bel Ha, est la plus grande caverne souterraine au monde, avec ses 180 km de galeries interminables et  sinueuses à explorer.

« La plongée souterraine vous emmène dans des lieux où peu de gens sont allés, et qu’aucun autre type de plongée ne permet », annonce Natalie Gibb, monitrice chez Diablo Divers, centre de plongée posé sur la Riviera Maya. Les plongeurs-spéléologues s’aventurent là où la lumière du jour ne peut pas pénétrer, dans les entrailles de la caverne.

Buceo en cuevas

L’exploration, jusqu’à 40 m de profondeur. 

Au cœur des ténèbres, la présence d’un moniteur expérimenté ne supprime pas le danger : hypothermie, perte de son binôme, manque d’air ou panne de lumière. « C’est un sport extrême où les risques guette toujours, selon Gibb, mais une bonne formation et le respect des règles permettent de les réduire considérablement. » Pour Jeremy Bruns, formé au centre Diablo Divers, « ce type de plongée diffère des autres. L’expérience est grisante. Tous les sens sont excités, on se sent encore plus vivant ».

 

« La plongée souterraine est physiquement et mentalement éprouvante. Un petit déjeuner copieux et sain fournira l’énergie nécessaire pour rester vigilant ­durant la plongée. »
Natalie Gibb

PAROLE D’EXPERT : L’esprit domine la matière  

« La plongée souterraine, c’est 90 % de mental, précise la monitrice Natalie Gibb. Si un plongeur se déconcentre ou est gagné par l’émotion, il se met en danger. Un contrôle soigneux de son matériel et l’étude de son plan de plongée instaure la sérénité, et constitue une bonne préparation mentale. Et ne pas oublier que tout plongeur peut demander à tout moment l’interruption de la plongée. »

OH MAYA
Le bon temps au Yucatán, c’est aussi…

Cliquer pour lire la suite
03 2015 The red bulletin

Article suivant