How to

Comment (bien) réagir face à un ours ?

Illustration : MARK THOMAS

Que faire si vous croisez la route dun ours (comme Leonardo DiCaprio dans The Revenant…) ? La dresseuse d’ours Ruth LaBarge vous explique quelle attitude adopter.

Comment réagiriez-vous face à un ours ? Une fois que l’imposant animal vous a repéré, l’attaque est-elle évitable ? « Ils sont plus intelligents que les primates », prévient la Canadienne Ruth LaBarge, dresseuse d’ours à Calgary (Canada) qui les étudie sous tous leurs poils depuis près de 50 ans. « Mais il est possible de les duper. » Ses animaux, trois ours bruns et un ours noir, apparaissent dans une pub pour les chips Doritos, le film Docteur Doolittle et prochainement dans une mini-série sur les explorateurs Lewis et Clark. Elle nous explique comment échapper au pire d’entre tous, le grizzly.

Anticipez la saison

« Les ours sont intelligents et émotifs. Leur mode de vie est cyclique. Au printemps ils se reproduisent, leur humeur est alors instable. L’été ils se nourrissent pour accumuler des réserves, et s’ils ne mangent pas, ils deviennent fous. L’hiver, ils hibernent. » 

2 Faites du bruit

« Généralement, les ours bruns évitent l’homme, qui n’est pas sur leur menu. Le grizzly est un terrible prédateur quand il se sent menacé. Dans la plupart des cas, le grizzly resentira votre promenade silencieuse dans la forêt comme une provocation. Être silencieux est la pire chose à faire sur le territoire des ours. Alors, prenez une radio et montez le son. » 

Sortez poivré

« Emportez un vaporisateur au gaz poivré, ayant une portée de 6 mètres, ce qui maintiendra une bonne distance entre vous et l’ours. Chez l’homme, le gaz provoque une crise de larmes, mais pour le grizzly il a l’effet d’une bombe puante. Au lieu de vous attaquer, il s’enfuira. » 

« Le grizzly est un terrible prédateur quand il se sent menacé. »
Ruth LaBarge

Tenez bon 

« Les ours simulent la charge. Ils baissent la tête, rejettent leurs oreilles en arrière et vous hurlent dessus. Ne bougez pas, restez calme et évitez leur regard. Ils finissent généralement par partir. Sauf si c’est un ours noir, un redoutable prédateur. Dans ce cas, vous devrez l’affronter. » 

Jouez le mort

« S’il vous jette à terre, ne bougez plus. Faites le mort. Restez immobile, et le plus silencieux possible.V os cris ne feraient que stimuler son adrénaline. Allongez-vous sur le ventre et placez vos mains sur la nuque, c’est l’endroit du corps que le grizzly cible en premier. Et s’il vous fait rouler, surtout, n’opposez aucune résistance. »

Cliquer pour lire la suite
02 2016 The Red Bulletin

Article suivant