How To Disappear completely

Et si on devenait invisible ?

Texte : eddie lawrence
Illustration : Mark Thomas

Un spécialiste de la traque nous explique comment faire pour disparaître complètement sans laisser de traces…

Les compétences de Frank M. Ahearn sont peu ordinaires. Il traque les fugitifs grâce aux indices laissés par ces derniers. Un talent qu’il sait aussi utiliser à rebours pour aider des clients fortunés à devenir invisibles. Pas question ici de déguisement ou de piratage, mais d’astuces et d’une ­capacité à tirer un trait sur son passé, amis, famille et collègues compris. « Dites-vous que votre ennemi n’est jamais loin, prévient l’auteur de How to Disappear. J’apprends à mes clients à vivre sans créer de liens. » ­Explications.

1 Disparaître c’est d’abord se connaître

Vous devez devenir stratège, porter un regard sur votre mode de vie et identifier tout ce qui peut conduire l’ennemi à vous : vos recherches sur le net des six derniers mois, vos habitudes, vos ­manies et modifier tous les comportements qui peuvent éveiller la curiosité. Évitez par exemple de vous balader en Irlande attifé comme un gars de Miami. Si vous êtes dans un bar tapageur, ne soyez pas coincé. Foutez le bordel, comme tout le monde.

« Vous devez modifier tous les comportements qui peuvent éveiller la curiosité. »

2 Optimisez vos effets

Voyagez léger, vous limiterez les dégâts en cas de pertes. Un téléphone prépayé, une carte de paiement prépayée, et une pièce d’identité suffisent. Le reste s’achète partout. Si vous disposez d’un passeport et d’un permis de conduire, mettez l’un des deux à l’abri. Il est inutile de changer d’identité si vous n’êtes pas recherché. Si on vous arrête avec une fausse identité, beaucoup de cash et un paquet de cartes de paiement, vous serez suspect. 

3 Laissez des traces de navigation

L’art de disparaître repose aussi sur la désinformation, même exagérée, à condition d’être visible. J’ai eu un cas où l’ennemi était le mari d’une cliente. J’ai rempli le porte-monnaie de celle-ci de billets de banque et l’ai égaré dans un hôtel parisien en sachant qu’on le rapporterait. Ça n’a pas raté. Le mari cherchait sa femme à Paris alors qu’elle ­vivait à Lisbonne. Donnez-leur de fausses informations pour les détourner des vraies.

Watch how Frank M Ahearn makes people disappear

© YouTube // trans2020ccc

4 Soyez peu visible

Quoi que vous ­fassiez, il en restera toujours une trace, le tout est d’en laisser le moins possible et d’éviter les liens entre vos faits et gestes. Préférez le taxi aux transports en ­commun, vous croiserez ainsi moins de gens. Si vous tombez sur une connaissance, dites-lui que vous ­partez en Belgique dans deux jours. Si elle poste ­l’intox sur Facebook, elle contribuera à la diffuser.

5 Utilisez les rapports sociaux

On ne peut éviter le monde entier. L’important est de faire en sorte que chaque rapport contribue à votre ­objectif. Beaucoup pensent à tort qu’un téléphone prépayé est anonyme. En vérité, l’achat a de fortes chances d’être filmé par la caméra de la boutique. Demandez plutôt à un inconnu de le faire à votre place moyennant une rémunération, ainsi vous n’apparaîtrez sur aucune vidéo et ­éviterez le lien entre vous et le téléphone. 

Cliquer pour lire la suite
10 2016 The Red Bulletin

Article suivant