Diplo

Le globe-trotter de la fête

Texte et photos : Shane McCauley

De Rome à Kingston, en passant par Philadelphie, Shane McCauley a photographié Diplo, DJ superstar, aux quatre coins du globe. 

En 2008, Paper Planes de la chanteuse anglaise M.I.A. déboule sur les ondes et propulse son producteur, Wesley Pentz, aka Diplo, au rang de star. Depuis ce hit, quatre fois Disque de platine aux USA et bijou de la BO du film oscarisé Slumdog Millionaire, DIPLO, ancien prof de soutien à Philadelphie, mixe maintenant pour Snoop Lion, Beyoncé, Chris Brown et Madonna. Les revenus de l’artiste en 2014 : 10 millions de dollars.

SHANE MCCAULEY, réalisateur et photographe, a rencontré le DJ-magicien pour la première fois en 2003, lors d’une block-party à Philadelphie. Depuis, il l’accompagne régulièrement. Pour The Red Bulletin, il a sélectionné ses dix clichés préférés .

Shane McCauley

05.08.2012 – BROOKLYN, NEW YORK, USA
Ce soir-là, Major Lazer aurait dû mixer outdoor, mais le mauvais temps a rapatrié les fêtards au Williamsburg Music Hall pour une fête improvisée. MC Walshy Fire a fait corps avec la foule.

M.I.A.: «Paper Planes»

Shane McCauley

21.01.2014 – Melbourne, Australie
Major Lazer est le projet de dancehall-reggae de Diplo. En plein milieu d’un show au Palace Theatre, les 1 500 spectateurs sont conviés à brandir leurs smartphones à son signal, simultanément. Un océan de lumières qui fait désormais partie du show. 

Shane McCauley

24.02.2011 – PORT OF SPAIN, TRINITÉ-ET-TOBAGO
Diplo et Jillionaire, son acolyte de Major Lazer. Local de l’île, ce dernier connaît tous les bons spots. On l’appelle « le président de Trinité ».

 

Shane McCauley

01.05.2012 – MANHATTAN, NEW YORK CITY
Les MikeQ’s Vogue Night Tuesdays du Escuelita Club sont une institution des dance-parties locales et l’un des QG de Diplo. Photo prise au petit matin, lors des 30 minutes de Dance Off, pendant lesquelles un jury récompense les meilleurs moves.

THE RED BULLETIN : Comment devient-on le photographe attitré d’un DJ star ? 
SHANE McCAULEY :
 Ma première rencontre avec Wesley date d’il y a onze ans. J’étais venu à Philadelphie faire des photos de sa block-party pour un magazine de musique new-yorkais. À l’époque, il portait un pantalon baggy et avait une queue de cheval (rires). On s’est tout de suite bien entendu, comme on est tous les deux mordus de musique.

Shane McCauley

Comment s’illustre cette passion ?
« Wes » s’intéresse à toute forme de culture musicale locale. Par exemple, quand il est en Inde pour donner un concert, il va passer des heures sur les marchés aux puces à la recherche de vieux disques de Bollywood, qui pourraient lui fournir un son intéressant.

Voilà maintenant onze ans que vous accompagnez Diplo sur tous les continents. Dans quel pays la vie nocturne vous a-t-elle le plus impressionné ?
À Tel-Aviv, on se lâche vraiment. Malgré une situation politique extrêmement tendue, les jeunes y font la fête comme si c’était la dernière de leur vie. 

Y a-t-il des pays où être photographe de nuit peut être dangereux ?
À Kingston, mieux vaut ne pas sortir clubber sans un guide local. Aux Philippines, nous avons vu dans notre hôtel des chiens détecteurs d’explosifs, et nous avons appris qu’un attentat avait été déjoué dans ce même hôtel, une semaine plus tôt. 

Quel est le secret de la photographie de soirées ?
Une photo ne peut pas rendre compte de la musique, c’est donc l’énergie des clubbeurs que j’essaie de capter avec mon appareil.

Shane McCauley

20.04.2011 – MADRID, ESPAGNE
Mix avec les Zombies Kids, rois des nuits espagnoles. Leurs soirées Zombie Club envahissent la Sala Heineken tous les mercredis. Que fait Diplo sur les platines ? Son show.

Shane McCauley

04.08.2012 – PHILADELPHIE, USA  
Une block-party en open air, avec 8 000 personnes et une ambiance de kermesse pour fêtards babyloniens, surtout quand Diplo assure la musique. Deux d’entre eux, accrochés à un poteau, se font rappeler à l’ordre par un agent de sécurité.

Diplo

03.06.2009 – ROME, ITALIE
Photo prise lors de la tournée en Italie avec le duo italien de DJ’s Crookers, alors qu’il mixait à l’Atlantico Club. Rome est l’une des rares villes que Diplo ait visitée de jour. En général, après son set, il retourne sur son ordi pour composer de nouveaux titres.

Shane McCauley

19.02.2012 – KINGSTON, JAMAIQUE
Sur Sugarman’s Beach, un couple s’adonne au daggering, très sexuel, qu’on danse sur la musique dancehall que Diplo aime tant.

Shane McCauley

20.01.2013 – PHILDADELPHIE, USA
Lors d’une fameuse soirée Trap Hawk Down. Concept : 4 villes, 4 sets en une soirée, et un hélicoptère pour rejoindre Baltimore, Philadelphie, Atlantic City et enfin New York.

Cliquer pour lire la suite
03 2015 THE RED BULLETIN

Article suivant