Fiesta y fotografía de The Mark Hunter

Dans l’objectif du cobra

Texte : Florian Obkircher 
Photos : Mark Hunter  

Des marques et des artistes comme Katy Perry ou Steve Aoki font appel aux services du californien Mark « The Cobrasnake » Hunter. Ce photographe sait capter fête et lâchages comme personne. 

C’était il y a douze ans déjà que ses photos apparaissaient en ligne. Créant le premier blog de photos de soirées, Mark « The Cobrasnake » Hunter n’était qu’un amateur, même pas encore majeur. 

Mark “The Cobrasnake” Hunter

« Une moustache de proxénète et une chemise hawaïenne, voilà mes deux insignes fétiches. Les mannequins à mes côtés portent des tee-shirts de ma collection. »

Inédit, son site a rapidement accueilli un demi-million de visiteurs, et les stars telles que Steve Aoki ou Katy Perry ont de plus en plus fait appel à ses talents pour photographier leurs excès nocturnes. Il faut dire que son style, spontané et flatteur, donne l’impression au spectateur d’être de la fête.

Un million de photos, 5 000 fêtes en douze ans : Mark Hunter dévoile comment il est devenu le photographe préféré des Américains branchés, après avoir galéré ado pour rentrer en club.

THE RED BULLETIN : Comment devient-on le photographe de soirées le plus demandé ?

MARK HUNTER :
 En suivant ma devise, « ne demande pas la permission avant de faire quelque chose » ! À 17 ans, j’étais trop jeune pour avoir des accréditations  en tant que photographe, alors je planquais mon appareil quand j’entrais dans les clubs. Comme les gens me demandaient de plus en plus souvent de leur envoyer par e-mail les photos que j’avais prises d’eux, j’ai créé mon site web, qui est devenu le premier blog de photos de soirées au monde. 

Ademoiselle Yulia

Mark Hunter : « Séoul est réputée pour être la capitale de la fête en Asie. C’est là que l’ambiance est la plus chaude. Surtout quand Mademoiselle Yulia mixe. »

Aujourd’hui, vous êtes le photographe des tournées de Katy Perry, et celui des soirées de stars de la mode, comme l’Américain Jeremy Scott… 

Depuis 2004, j’ai photographié plus de 5 000 soirées, alors forcément, j’ai noué beaucoup de contacts. Je connais Katy Perry depuis mes débuts, on fréquentait les mêmes clubs à Los Angeles. C’est une vieille connaissance, en quelque sorte !

Sur Internet, les gens s’échangent des conseils pour photographier « à la manière du Cobrasnake ». Quel est votre secret ?

Ne jamais demander la permission avant de photographier ! C’est la garantie d’avoir des clichés spontanés, pris dans l’ivresse du moment. Les gens s’éclatent, je ne vais quand même pas les interrompre avec des questions, ça tuerait l’ambiance.

« Au début, je fouillais les poubelles des clubs à la recherche d’entrées backstage » 
Mark Hunter
Steve Aoki y sus tartazos

« À Las Vegas, Steve Aoki a accidentellement pété le flash de mon appareil en voulant lancer une tarte à la crème dans le public. Un incident vite oublié dans l’ivresse de la nuit. »

Et si quelqu’un ne veut pas être pris en photo ?

Au moindre signe de refus, je range mon appareil. Je ne suis pas un paparazzo, je suis là uniquement pour capturer les instants magiques d’une soirée. 

Comment arrivez-vous à convaincre les filles de soulever leur tee-shirt le temps d’une photo ? 

Ce n’est pas moi qui pousse les gens à se lâcher, ce sont eux qui me motivent à les photographier dans leurs délires ! Le plus drôle, c’est que je n’ai jamais fumé, ni consommé de drogues.

Votre piège à filles ? 

J’ai franchement l’air d’un type inoffensif, avec ma tête de beauf et mes chemises à fleurs. Ça les met en confiance

« J’ai vraiment l’air d’un type inoffensif, avec ma tête de beauf et mes chemises à fleurs »  
Mark Hunter
Fotografía de The Cobra Snake

« Lors de l’after du défilé Moschino, un ami a essayé de voler le tee-shirt du gros nounours géant qui trônait dans le jardin. Un échec total. »

Fotografía de The Cobra Snake

« Soirée du magazine fashion Purple, à New York. Après cette photo, les deux déjantés ATL Twins repartiront chacun avec trois demoiselles. » 

Votre gagne-pain consiste à traîner avec les stars et autres top-models… Y a-t-il des inconvénients dans ce métier ?

Oui, je ne supporte pas quand les gens viennent se pâmer exprès devant mon appareil photo. 

Avez-vous des conseils pour être un bon photographe  de soirées ?

Il faut faire preuve d’initiative. Au début de ma carrière, j’allais fouiller dans les poubelles devant les clubs à la recherche d’entrées backstage. Et au lieu d’alimenter les rubriques « soirées » des magazines, j’ai créé mon propre blog.  

Que fait un photographe de nuit pendant la journée ?

Avec des amis, j’ai monté le Cobra Fitness Club. On va courir, on fait de la rando. On amène de la musique, on danse en plein soleil. En fait, on fait du sport comme on fait la fête.

sur le set de Xing Film

Photo en backstage sur le set de XING Film (@xingfilm), à Los Angeles.

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
09 2015 The Red Bulletin

Article suivant