Henry Leutwyler: "Der Fernseher von Elvis Presley"

Les objets fétiches des stars

Texte : Florian Obkircher
Photo : Henry Leutwyler

De Ghandi à Elvis, le photographe suisse Henry Leutwyler raconte les icônes du XXe siècle à travers des clichés d’objets qui leur ont appartenu.

La canne de Charlie Chaplin, les chaussures de Michael Jackson, le passeport d’Alfred Hitchcock, une télé d’Elvis Presley perforée d’une balle… Pendant douze ans, le photographe Henry Leutwyler (56 ans), connu pour ses photos de célébrités, chasse armé de son objectif, les objets intimes de ses idoles. Son livre Document en réunit 124. 

Magnum : comment s'est bâtie la légende

" Magnum est un édifice de pensée, une qualité humaine partagée, une curiosité portée sur ce qu'il se passe dans le monde, le respect que cela inspire et le désir de le représenter visuellement ", explique Henri Cartier-Bresson à propos de l'agence de photos qu'il a fondée avec 3 de ses homologues.

Cliquer pour lire la suite

THE RED BULLETIN : On vous connaît surtout pour vos portraits de stars. Qu’est-ce qui vous a poussé à photographier leurs effets personnels ?

HENRY LEUTWYLER : Bien souvent, les objets en disent plus long sur leurs propriétaires que les portraits de ces derniers.

En quoi le sont-ils ? 

Les photos des magazines sont aujourd’hui beaucoup retouchées. Avec les objets, j’adopte l’approche d’un photographe de brigade criminelle : vue de haut, brute et sans complaisance.

(null)

(null)

Comment êtes-vous arrivé jusqu’à la télé d’Elvis ?

Sa famille m’a invité à Memphis afin de photographier le patrimoine du King pour un livre.

Quelle est l’histoire de cet impact de balle ?

Elvis était un grand amateur d’armes à feu et, apparemment, les journaux télévisés l’exaspéraient. 

« Elvis détestait le journal télévisé… »
Henry Leutwyler | photographe
Cliquer pour lire la suite
04 2017 The Red Bulletin

Article suivant