Jamie Catto, former Faithless member

Jamie Catto : « Servons-nous de nos défauts »

Texte : Florian Obkircher
Photo : sam pelly

Jamie Catto était une pop star avec Faithless. Maintenant c’est un gourou créatif qui sait comment transformer les pires défauts en superpouvoirs.

Dans les années 1990, Jamie Catto vend 15 millions de disques avec Faithless. En l’an 2000, il se rend compte que les mécanismes menant au succès l’intéressent plus que le succès lui-même. Il quitte son groupe, visite plus de 50 pays avec une équipe de télé britannique, 1 Giant Leap, et philosophe sur la puissance de la créativité avec des gourous indiens, des chefs de clan africains et des stars (Bono Vox ou Dennis Hopper). Il transmet ses découvertes dans des documentaires, workshops et livres – ainsi que dans des interviews.
 

THE RED BULLETIN : Monsieur Catto, comment puis-je exploiter mon potentiel créatif ?

 

JAMIE CATTO : En revenant dans le château de ton enfance.

 

Mais je suis originaire de…

Le château n’est qu’une métaphore de la créativité, de la curiosité et de l’ouverture extraordinaires et infinies que nous avons tous en nous en tant qu’enfants. Où que tu grandisses. C’est en devenant adultes que nous nous rabougrissons à cause des interdits et des règles, jusqu’à – métaphoriquement – végéter dans une baraque cradingue.

Jamie Catto on Twitter

You're just as beautiful when you fall downpic.twitter.com/nPgpK59gV6

Bon, et comment retourner dans mon château ?

Tout d’abord en ne reniant pas tes faiblesses, contrairement à ce qu’on nous enfonce dans la tête, mais en les acceptant. Et même plus : en apprenant à t’en servir. Nomme-moi un défaut.

L’envie. 

Super. Un exemple très simple. Toutes les personnes envieuses ont une grande qualité : ce sont d’excellents observateurs. Et la bonne nouvelle est que ça marche pour tous les défauts. Chaque faiblesse apporte aussi une qualité ! Savais-tu que dans la Rome antique, les artistes vénéraient même leurs « démons » – comme ils les appelaient – comme étant leur soutien spirituel ? Ils remerciaient leurs faiblesses ! 

 

« Chaque point faible masque un superpouvoir ! »
Jamie Catto, 47 ans, sondeur de succès 

Bon. Agressivité, faillibilité, avarice : quelles seraient mes qualités ?

Le premier pas consiste à prendre conscience de ses émotions et à les nommer. Le changement vient plus tard. 

Et comment est-ce que je m’y prends ?

Grâce à une méthode de méditation, que les bouddhistes tibétains appellent tonglèn, et par laquelle tu écoutes ton cerveau en train de penser. Lorsque tu arrives à communiquer avec tes pensées, tu reconnais que tu n’es pas livré à tes émotions. Que tu peux les diriger.

audible.co.uk on Twitter

Turn your inner demons into allies. Pre-order #InsanelyGifted @JamieCatto http://adbl.co/Catto @canongatebookspic.twitter.com/tvKsXu9rZQ

Ça m’a pourtant bien l’air d’être une voie fastidieuse.

Pas du tout. Au début, dix minutes par jour suffisent. Dix moments d’une minute. Quand tu ouvres ta porte, que tu tires la chasse – prends soixante secondes et écoute-toi. C’est ainsi que tu apprendras à communiquer avec ton monde émotionnel.

Cliquer pour lire la suite
07 2016 The Red Bulletin

Article suivant