Cara Delevingne

Polyamour rime avec toujours

Photo : Nik Hartley/Corbis Outline

L’intimité à deux, c’est la vision du couple romantique. L’amour au futur se décline en polyamour. Vous en êtes ?

The Red Bulletin a sélectionné pour vous les personnes, objets et concepts qui vont changer la donne en 2016.
 

LUI : Chérie, Franck m’a raconté qu’avec Anna, ils ont rencontré une femme à la fac. Ils passent beaucoup de temps ensemble tous les trois, et…

ELLE : … et ? 

LUI : Ils sont tombés polyamoureux. 

ELLE : Ce qui signifie ? 

LUI : Franck couche aussi avec cette femme, sans que ça pose le moindre problème à Anna. 

ELLE : Mais elle n’est pas au courant ? 

LUI : Mais si ! Et ça l’excite grave. Ils se sont même déjà fait un plan à trois ! Franck raconte que c’est comme s’ils étaient tous fous d’amour. 

ELLE : Ah ? Et tu trouves ça bien ? 

LUI : Disons que je suis ouvert aux nouvelles expériences. Enfin, théoriquement, dans l’absolu… Pas toi ?

ELLE : Dis-moi, tu cachais bien ton jeu de hippie déluré jusque-là. Et, théoriquement, dans l’absolu, comment fait-on pour rencontrer quelqu’un de suffisamment « open » pour ça ? 

LUI : On trouve pas mal de sites de polyrencontre sur Internet tu sais… 

ELLE : Tu es bien informé à ce que je vois. Et si on demandait à Franck ? J’ai toujours eu un faible pour…

LUI : … Franck ?! Non, plutôt quelqu’un qu’on connaît pas. 

ELLE : Alors on n’a qu’à télécharger Tinder ! Ça doit pouvoir se trouver avec cette appli, non ? 

LUI : Tu connais Tinder ? 

ELLE : Bien sûr, c’est comme draguer sans se parler. 

LUI : Bon, okay, je te suis. Mais vas-y mollo, rien ne presse. 

ELLE : Oui… bon, on fonce Alphonse ? 

LUI : … tu veux dire là tout de suite ? 

ELLE : Depuis le temps que j’avais envie d’un peu de renfort.

On peut aimer deux hommes sans en blesser aucun. N’est-ce pas mon chéri ?

LUI : Du renfort ?!? Je crois que tu m’as mal compris. Le polyamour, ce n’est pas juste une question de sexe. Il s’agit de vraies relations. C’est la preuve qu’on peut aimer deux partenaires – ou même plus – sans blesser aucun d’entre eux. Je veux dire, théoriquement, dans l’absolu… 

ELLE : Ouais, tu parles Charles. Moi, pendant ce temps-là, j’attends toujours l’orgasme à nouveau. 

LUI : Quoi ?!? Mais la dernière fois tu…

ELLE : C’est-à-dire, oui… enfin, théoriquement, dans l’absolu. 

LUI : Je ne te suffis plus ? 

ELLE : Mais non, ce n’est pas ce que je voulais dire. Disons que, quatre-z-yeux valent mieux que deux… 

LUI : Mais chérie… Tu m’aimes encore ? 

ELLE : Bien sûr que oui, mon choupinou d’amour ! Mais tu sais bien, on peut aimer deux hommes sans en blesser aucun. N’est-ce pas mon chéri ?

Cliquer pour lire la suite
01 2016 The Red Bulletin

Article suivant