Why photographer Leroy Bellet is truly fearless

Qui est le vrai héros de cette photo ?*

Texte : Andreas Rottenschlager
Photo : Leroy Bellet/Red Bull Illume 

*Vous ne le voyez pas. Le héros, c’est Leroy Bellet, photographe casse-cou qui suit des surfeurs pro en surfant lui-même la vague derrière eux. Une bonne idée. Mais risquée.
Leroy Bellet
L'homme derrière l'appareil

Leroy Bellet, casse-cou de 18 ans

Pour saisir la beauté brute de ce sport, il faut se tenir le plus près possible du surfeur dans la vague », déclare l’Australien Leroy Bellet. Logique. À 18 ans, ce photographe de l’extrême utilise une méthode particulièrement risquée pour capturer les chevauchées des plus grands surfeurs.

Au lieu d’attendre les surfeurs dans l’eau en nageant comme la plupart de ses collègues, Bellet se fait tirer par un jet-ski pour aller surfer la même vague sur sa propre planche, son Nikon D810 prêt à mitrailler. « Mes photos, je les prends en surfant, explique Bellet, donc j’ai plus de risques de me planter. »

Avant que Bellet ne réussisse à prendre cette photo du surfeur Scott Dennis (sur la côte de la Nouvelle-Galles du Sud), il s’est passé quatre mois. « Je ne faisais que tomber, j’ai pété deux planches et j’ai fini trois fois à l’hôpital. » Mais il n’a pas abandonné, et pour une bonne raison : « Surfer, c’est mieux que de se prendre la tête avec de la paperasse. Les jobs de bureau, ce n’est pas mon truc. »

😑😝 Interview/profile for @redbull_surfing 'behind the lens' just went live. Link in bio 👊🏾

A post shared by Leroy Bellet | Photo | Surf (@leroybellet) on

« Surfer, c’est mieux que de se prendre la tête avec de la paperasse. Les jobs de bureau, ce n’est pas mon truc. »
Leroy Bellet, 18 ans
Cliquer pour lire la suite
03 2017 The Red Bulletin

Article suivant