Faith Connors

Les héroïnes de jeux vidéo les plus vénères

Texte : Étienne Caillebotte
Photo : flickr BagoGames

De l’iconique Samus à Aloy, voici des héroïnes badass qu’il ne faut pas contrarier. Sous aucun prétexte. 

Ces dernières années, de nombreux jeux ont connu un succès commercial grâce au charisme de leur héroïne. La sortie d’Horizon Zero Dawn, le dernier opus de Guerrilla Games, ne fait que confirmer cette tendance. Fini les représentations sexistes qui font vendre. Place aux personnages féminins badass, bien loin des clichés. Voici quatre héroïnes vénères qui ont marqué l’histoire du gaming.

Samus Aran : pionnière en armure
dans Metroid

© YouTube // Espaciodejuegos

Quand Metroid débarque en 1986, Nintendo fait le choix de cacher le genre de Samus Aran, l’héroïne, en la camouflant sous une immense armure. Un geste fort à l’époque. Ce n’est qu’à la fin de l’opus qu’on découvre sa véritable identité. Combattante hors-pair, Samus n’est pas définie par sa féminité, mais par son histoire sombre.

À l’instar d’Aloy ou Faith, Samus a eu une enfance difficile. Fille unique, elle assiste à l’assassinat de ses parents par Ridley, une jeune recrue des Pirates de l’Espace. Après avoir été recueillie par une tribu d’une planète voisine, elle rejoint la Fédération Galactique, puis claque la porte pour devenir chasseuse de primes. On fait difficilement plus badass.

5 jeux vidéo rares qui valent un max

Vos vieilles cartouches Megadrive, NES ou Atari enfouies dans le grenier pourraient bien faire tourner la tête d'un collectionneur. Voici quelques titres très recherchés... et très cotés. The Red Bulletin, le magazine des hommes d'action !

Lara Croft : icône intemporelle
dans Tomb Raider

© YouTube // Hana Ridlová

Croyez-le ou non : Lara Croft devait, à l’origine, être un homme. Avec un chapeau et une moustache. C’est pour éviter la comparaison avec Indiana Jones (et les poursuites judiciaires) que Toby Gard, son designer, imagine un personnage féminin qui deviendra rapidement iconique.

Apparue pour la première fois en 1996, la protagoniste de la série Tomb Raider a longtemps divisé. En cause : son physique avantageux et caricatural destiné à plaire au public masculin. L’image de l’héroïne badass de Toby Gard est réutilisée à toutes les sauces. Sa silhouette 3D en bikini fait même la une de certains titres de presse généralistes, dont Libération en 1997. Lassé de l’utilisation de l’image de son personnage à des fins marketing, Toby Gard claque la porte après le premier volet de Tomb Raider. En 2004, il est embauché en tant que consultant par le studio Crystal Dynamics pour participer à la renaissance de son héroïne.

Car c’est bien ça qui fait la particularité de Lara Croft. En 21 ans d’existence, l’archéologue s’est complètement transformée. Le personnage n’est plus défini par sa féminité, ni par sa poitrine en forme de cônes. Mais bien par son caractère, sa curiosité, et sa capacité à se sortir de n’importe quelle situation. Dans Tomb Raider: Legend, Lara Croft est plus réaliste, avec des qualités et des défauts, et un background travaillé. Une tendance qui se confirme dans les volets suivants. 

Faith : parkour et insoumission 
dans Mirror’s Edge

© YouTube // Electornic Arts

Héroïne de la franchise Mirror’s Edge, Faith Connors est l’un des personnages féminins les plus iconiques de ces dernières années. Faith vit à Glass, une ville où le crime n’existe pas, contrôlée par un régime totalitaire qui régule l’ensemble des communications. Assistant à la mort de sa mère lors d’une émeute, Faith fait un choix de vie courageux : devenir messagère. Son objectif ? Faire passer des messages tout en évitant de se faire choper par les sbires du pouvoir.

Faith Connors n’est ni l’élue, ni une superhéroïne touchée par la grâce divine. Elle n’a pas de gadgets, ni de pouvoirs. C’est un personnage réaliste, qui a fait le choix de se rebeller contre un système qu’elle juge injuste, sans pour autant profiter, à l’origine, de caractéristiques physiques hors-norme. Elle court (vite) et saute (loin), mais ses qualités athlétiques, elle les a développées en s’entraînant sans relâche. « L’important pour nous, c’était qu’elle soit humaine, qu’elle soit proche de la réalité », explique Tom Farrer, l’un des producteurs de Mirror’s Edge. Et d’ajouter : « On voulait sortir des stéréotypes. On voulait qu’elle soit assez athlétique et forte pour que ça soit réaliste. Qu’elle soit attirante sans pour autant ressembler à un top model. » Mission accomplie.

Aloy : chasseuse de robots à plein temps
dans Horizon Zero Dawn

© YouTube // PlayStation

Personnage principal d’Horizon Zero Dawn, Aloy est le genre d’héroïne qu’on veut incarner dans un jeu. Elle évolue dans un monde post-apocalyptique où les hommes sont dominés par des créatures robotiques. Reniée par sa tribu depuis l’enfance, Aloy a été transformée en véritable machine à tuer par son père adoptif. Indomptable, rusée et charismatique, Aloy tente de comprendre son passé en parcourant cet immense monde ouvert. Tout en abattant quelques créatures au passage.

Sera-t-elle l’icône gaming de demain ? Jon Edwards, Product Manager chez Sony Entertainment, en est convaincu. « Aloy est une héroïne fougueuse, prête pour l’aventure, menée à affronter les challenges qu’elle rencontre dans un monde post-apocalyptique habité par des machines. On adhère totalement à son personnage de chasseuse tribale et on pense que les joueurs vont vraiment apprécier l’incarner. Elle est une icône PlayStation du futur. »

Cliquer pour lire la suite
03 2017 The Red Bulletin

Article suivant