Voyages : dans l'espace

Voyage dans l’espace

Photo d’ouverture : Thomas Rusch

Envie de flotter presque comme dans l’espace ? Rendez-vous à Star City, près de Moscou ! Pour la modique somme de 12 500 euros, vous pourrez suivre un entraînement de cosmonaute. Au sol : vous évoluerez en effet dans 12 millions de litres d’eau…

Dans le Centre d’Entraînement des cosmonautes Youri Gagarine, qui n’est plus top secret mais reste sous haute surveillance, aux abords de la capitale russe, l’Hydrolab est un immense réservoir d’eau de flottabilité nulle, qui compense la force de gravité amenant les objets (ou êtres humains) à couler ou à remonter à la surface. Le seul dispositif capable de simuler efficacement l’apesanteur sur Terre pendant des périodes prolongées. 

« Cela ressemble beaucoup à l’apesanteur dans l’espace », explique Andreas Bergweiler, chef des opérations et directeur de mission chez Space Affairs, agence qui organise des ateliers de formation sur le site. « Dans l’espace, vous vous trouvez dans le vide et vous n’êtes soumis à aucune atmosphère. Dans le simulateur, une gigantesque masse d’eau vous entoure, mais vos mouvements sont exactement les mêmes. »

Tout d’abord, vous enfilez une véritable combinaison spatiale Orlan avant d’être immergé dans le bassin et guidé vers les répliques en taille réelle du module de service Zvezda de la Station spatiale internationale et de la navette Soyouz.

Voyages : dans l'espace

La « short arm » centrifugeuse loclaisée à Cologne (Allemagne), au EAC (European Astronaut Center).

© Thomas Rusch

 Une fois arrivé, vous êtes connecté à une alimentation en oxygène et mis en communication avec le mission control, avant d’exécuter de véritables travaux de maintenance à l’extérieur du module. Et là, c’est comme si vous vous retrouviez dans l’espace. Un faux mouvement et vous voilà perdu au fin fond de la galaxie… enfin, de cet énorme réservoir. 

Pour participer à l’atelier, les personnes intéressées doivent fournir un certificat de plongée PADI, un certificat médical d’aptitude et un visa touristique pour la Russie, mais aussi faire preuve de bonnes capacités physiques et psychologiques. L’entraînement des cosmonautes sous l’eau est à la fois amusant et exténuant : cette imposante combinaison mettra à l’épreuve votre force physique, tandis que les sessions organisées, qui peuvent durer jusqu’à sept heures, éprouveront votre résistance et votre endurance. Il est recommandé de suivre un entraînement cardio intense au préalable. Et lorsque vous suivez les traces de Gagarine, vous embarquez pour une aventure sans pareille.

Voyages : dans l'espace

Une sortie simulée sur le module de service Zvezda.

© Thomas Rusch

Conseil du pro

« Mieux vaut ne pas être du genre claustrophobe, explique Andreas Berweiler. Il faut inspirer bien profondément. Contrôlez corps et esprit avant de vous lancer. »

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
11 2015 The Red Bulletin

Article suivant