Krystle Wright

Regard sur l’exception

Texte : Andreas Rottenschlager
Photos : Krystle Wright

La photographe Krystle Wright saisit les instants où le sport se fait risque, et rare. Retour avec l’Australienne sur quelques-unes de ses photos les plus marquantes.

« Fin 2011, un ami m’a demandé si je voulais naviguer pendant deux mois en Antarctique pour goûter à des conditions climatiques extrêmes. J’ai tout de suite accepté. En fixant mon appareil à une perche télescopique, j’ai pu réalisé des photos sous l’eau depuis le bateau. Comme ici, où l’on distingue le kayak de la Canadienne Valerie Lubrick de dessous. »

C’est ainsi que Krystle Wright décrit le spectaculaire cliché  du Chenal Lemaire en Antarctique (ci-dessus), pris le 7 février 2012. En exclusivité pour The Red Bulletin, la photographe australienne, qui a dû développer ses talents de sportive de l’extrême afin de servir sa vocation, présente et contextualise quelques une de ses images préférées.   

Krystle s’est livrée dans un entretien inédit au Red Bulletin, relatant ses exploits et ses incidents de parcours. Elle explique surtout comment elle a réussi à se dégager de situations risquées, et de l’enseignement qu’elle a tiré de ces expériences.

Krystle Wright - Baffin Island

île de BAFFIN, Canada - 17 avril 2010

« Un paradis pour le base-jump : des falaises de plus de 1 500 m de haut, des zones d’atterrissage plates et nul policier à l’horizon. Les inconvénients ? Le blizzard et des températures bien en dessous des – 20 °C. C’est le cas le premier jour de notre expédition, lors de l’installation du camp de base. » 

Krystle Wright in Moab, USA

MOAB, USA - 19 mars 2013

« À Moab, dans l’Utah, on trouve d’excellents base-jumpers. Pour un projet photo, j’avais passé quatre ans plongée dans leur univers. Ici, l’Américain Matt Fleischman saute du Looking Glass Arch, une célèbre arche rocheuse. Son point de départ se situe à une trentaine de mètres du sol. »

Krystle Wright in Hunzatal, Pakistan

VALLÉE DES HUNZAS, Pakistan - 25 mai 2011

« Je vais souvent dans des pays à risque, d’après les infos. Au Pakistan, j’ai volé avec des parapentistes dans le massif du Karakoram. Nous sommes montés jusqu’à 7 000 mètres d’altitude et j’ai attrapé des engelures aux mains. À l’atterrissage, ces enfants nous attendaient. Les autochtones sont des gens très accueillants. »

Krystle Wright in Victoria, Australien

Victoria, Australie - 31 août 2011

« Le Finlandais Nalle Hukkataival est un remarquable grimpeur de bloc. Ici, il repasse à la falaise et tente le “Groove Train”, l’une des voies les plus difficiles en Australie. Pour moi, l’essentiel, c’est d’être au plus près des sportifs. J’ai donc gravi un rocher pour prendre cette photo. »

Krystle Wright in Eagles Island, Australien

EAGLE Island, Australie - 27 juillet 2011

« Pour cette photo, je me suis fait hisser sur le mât de 9 mètres d’un catamaran qui traversait la Grande barrière de corail. Il tanguait dangereusement et je n’avais rien pour me tenir. Mais j’ai réussi à capturer le kitesurfeur Brett Wright et son impeccable virage. »

Krystle Wright in Medellin, Kolumbien

MEDELLÍN, COLOMBIE - 4 février 2015

« À la lueur de la pleine lune, le parapentiste espagnol Horacio Llorens plane au-dessus de la ville colombienne. Les parapentistes ne sont pas inquiétés en Colombie, on peut aussi y voler de nuit. Une seule condition : avoir un guide pour vous aider à traverser les courants pour l’atterrissage. »

TOUS LES SUJETS ACTUELS EN UN CLIN D’ŒIL 

> RECEVEZ LA NEWSLETTER ! <
Cliquer pour lire la suite
10 2015 The Red Bulletin

Article suivant