Photographes d'Afrique du Sud

L’image innée

Texte : Angus Powers
Photo d’ouverture : Tyrone Bradley      

Focus sur les photographes d’action sud-africains, dont le talent se nourrit d’esthétique, d’adrénaline, et d’instants que n’autorise qu’une immersion au plus brut du sujet.
Tyrone Bradley
Tyrone Bradley

TYRONE BRADLEY

Sujet : Gielie Moller
Lieu : Hakskeen Pan, Cap-du-Nord


Aux confins du désert, durant la Speed Week de Kalahari. De la collaboration entre Tyrone Bradley et le tandem Gielie Moller et sa Chevrolet Kommando 5,4L V8 de 1974, résulte cette photo. Le plus grand défi fut de résoudre les conflits entre 4 sources de lumière. Si les phares avaient éclairé trop loin, le désert aurait été surexposé.

« La plupart des photos que je fais viennent de reportages en pleine nature. Ce fut une opportunité de ralentir le mouvement et de contrôler la création. Dans ce monde qui bouge si vite, il fallait être en mesure d’échapper à la ville, de passer 17 h par jour dans le désert pendant 3 jours, de garder la tête froide, de prendre le temps nécessaire pour apporter une autre idée de la vie. » 

Photographes d'Afrique du Sud

« Sean ’Animal’ Maasch a 54 ans, et des rêves plus grands que jamais. Son nouveau projet est une compression de 30 mètres dont le niveau technique est de 9a+. » Jacques van Zyl

© Jacques van Zyl

Jacques van Zylt
Jacques van Zylt

Jacques van Zylt

Sujet : Sean « Animal » Maasch
Lieu : Main Crag, Oudtshoorn

 

« Sean a 54 ans et des rêves plus grands que jamais. Son nouveau projet est une compression de 30 m, d’une puissance impressionnante et dont le niveau est à 9a+. S’il parvient à dominer cette roche, il rejoindra la toute petite communauté des quinquagénaires d’élite encore capables de grimper. Inspiré par Sean, je suis aujourd’hui en immersion dans un projet ambitieux et je rêve moi aussi plus grand que jamais. » 

Photographes d'Afrique du Sud

« Qui aurait pu imaginer que, dans ce paysage de vaches, de chèvres et de huttes traditionnelles zouloues, aurait pu grandir un skateur de ce niveau ? »  Jansen van Staden

© Jansen van Staden

Jansen van Staden
Jansen van Staden

JANSEN VAN STADEN

Sujet : Two-Chain
Lieu : village Zoulou, Afrique du Sud


Planté dans un village de la Vallée aux mille collines, le bol de béton de l’Indigo Skate Camp est « profond, raide et impitoyable. Les mecs les plus doués le craignent. J’ai vu débouler Two-Chain dans le bowl et y tourner à une vitesse folle. Bluffant. Il balançait un 5-0 pour la blague ici ou là. Qui aurait pu imaginer que, dans ce paysage de vaches, de chèvres, de mamans porteuses d’eau sur la tête et de huttes traditionnelles zouloues, aurait pu grandir un skateur de ce niveau ? »

Photographes d'Afrique du Sud

« La vague replongeait avec beaucoup trop d’énergie. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était résister et tenter d’en sortir. » Sacha Specker

© Sacha Specker

Sacha Specker
Sacha Specker

Sacha Specker

Sujet : Frank Solomon
Lieu : Dungeons, Hout Bay



Le photographe de surf résume ainsi le plus grand spot de grosses vagues d’Afrique du Sud : « Shooter à Dungeons, c’est prévoir l’imprévisible. Il s’y passe tellement de choses qu’il faut être prêt à chaque instant. La plupart du temps, il va y avoir des appareils photo braqués sur l’action depuis les nombreux bateaux. Alors pour espérer une photo unique, il faut se concentrer sur les moments où on est loin de la meute. Frank Solomon a réussi à entrer dans cette vague à l’instant où elle s’évasait. Arrivé au fond, la vague s’est levée très vite, puis est retombée en générant énormément d’énergie. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était résister pour en sortir. Il l’a tellement bien fait… »

Photographes d'Afrique du Sud

« Je savais Stu capable de donner plus, alors je l’ai poussé vers ses limites. » Wayne Reiche

© Wayne Reiche

Wayne Reiche
Wayne Reiche

WAYNE REICHE

Sujet : Stuart Loudon 
​Lieu : Plettenberg Bay


Dans la quête du cliché parfait, les photographes d’action en demandent toujours « un peu plus » à leurs sujets. La limite reste évidemment la sécurité. Wayne Reiche savait qu’il pouvait être exigeant avec son ami Stuart Loudon. « On avait déjà quelques shoots bien solides, mais je savais Stu capable de donner plus, alors je l’ai poussé vers ses limites. Il nous a envoyé cette petite sucrerie, tandis que j’étais pile dans le bon angle et le bon timing. » 

Photographes d'Afrique du Sud

« C’est ça, la photo d’aventure : avoir la dextérité créative pour saisir des moments fugaces, tout en gérant la lumière, mais aussi la volonté infaillible de s’immiscer dans l’instant pour faire partie de l’action. » Kelvin Trautman

© Kelvin Trautman

Kelvin Trautman
Kelvin Trautman

Kelvin Trautman

Sujet : Lewis Pugh
Lieu : Mer Méditerranée, Monaco


« Première sortie de l’année 2014 pour Lewis Pugh, raconte Kelvin Trautman. Nous étions à Monaco, la bling-bling. Il a décidé de nager 10 km, ici, pour montrer les outrances de la pêche et de la surexploitation commerciale de la Méditerranée. Quand Lewis (un avocat anglais qui médiatise ses combats écolos en nageant dans des endroits clés, ndlr) s’est dirigé en nageant vers ce paquebot de croisière, j’ai sauté à l’eau dans l’idée de cadrer sur lui, la mer et la silhouette monstrueuse du bateau. C’est ça, la photo d’aventure : avoir la dextérité créative pour saisir des moments fugaces, tout en gérant la lumière, mais aussi la volonté infaillible de s’immiscer dans l’instant pour faire partie de l’action. » 

Photographes d'Afrique du Sud

« Un photographe de surf a peu de contrôle sur ses sujets : l’océan et le surfeur. l’expérience et être prêt à shooter à chaque instant font la différence. » Alan van Gysen

© Alan van Gysen

Alan van Gysen
Alan van Gysen

Alan van Gysen

Sujet : David Richards
Lieu : Praia do Tofo, Mozambique


Vous cherchez un paradis pour surfeurs en Afrique ? Il est au Mozambique. Alan van Gysen aime se rapprocher de l’action, de telle sorte que celui qui regarde la photo se sente lui-même sur l’épaule de la vague. « Être dans l’eau quand tu es photographe, c’est être à la fois toi-même et celui qui admirera le cliché. Pour cette photo, je me suis assis sur une planche pour m’élever hors de l’eau. Un photographe de surf a peu de contrôle sur ses sujets : l’océan et le surfeur. L’expérience et être prêt à shooter à chaque instant font la différence. » 

Cliquer pour lire la suite
05 2016 The Red Bulletin

Article suivant