Lindsey Vonn

L’épreuve de force

Exclusif ! Dans la 5e partie de son blog, Lindsey Vonn se confie avant les épreuves finales de la coupe du monde de ski alpin, à Méribel. 

Salut !

Je vous écrit depuis la station de Méribel où vont se dérouler les épreuves finales de la Coupe du monde de ski alpin. Après les courses à Bansko (Bulgarie) et à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), nous voilà en France pour de nouvelles compétitions.

Je dois reconnaître que j’étais profondément déçue de mon résultat lors de la descente de Garmisch. Ma sœur, Laura, était arrivée dans la nuit de jeudi. Le lendemain, nous étions sur les pistes à 8 h 30 pour faire le repérage et pour s’échauffer. Les résultats à l’entraînement ne sont jamais représentatifs de ce qu’il va se passer pendant une course. Jamais, sauf cette fois-ci ; je suis arrivée 7e en descente. C’était particulièrement décevant. Irritant même. Et je n’ai pas eu le temps de m’entraîner correctement ni de me préparer suffisamment à cette neige traître et verglacée. Ma 7e place au classement reflétait bien mon piètre entraînement…

Lindsey Vonn

Vonn a fini 7e lors de la descente de samedi dernier. Elle s’est rattrappée en récupérant 0.2 secondes d’avance sur la meneuse générale, Tina Maze.

Pendant la descente décisive, j’ai malheureusement perdu quelques points. Tout en en conservant 35 d’avance sur l’Autrichienne Anna Fenninger. Encore plus difficile sera la bataille pour la Coupe du monde de Super-G, où Anna n’a que huit points de retard sur moi. Je suis désormais la proie, et elle le chasseur.

« Je me suis battue, j’ai travaillé dur toute l’année pour être de retour dans la course au globe de cristal »

Et j’adore ça. Endosser le maillot rouge une nouvelle fois, soigner ma course, être focus. Je me suis battue, j’ai travaillé dur toute l’année pour être de retour dans la course au globe de cristal. Ce fut une saison particulièrement éprouvante et difficile pour moi après cette blessure au genou. L’entraînement notamment fut mon plus gros défi. Et je l’ai relevé, je suis revenue au top niveau. Il faut savoir trouver le bon dosage entre volonté et ambition : si on en veut trop, on risque de se faire mal, si on ne se motive pas assez, on risque de ne pas revenir au top.
 

Lindsey Vonn

Vonn a des vues sur le trophée après une 65e victoire en Coupe du monde remportée en Allemagne.

Méribel, c’est l’épreuve de force ! Je suis prête ! J’espère que je pourrai couronner ma saison cette semaine en remportant le trophée tant convoité. Cela représenterait beaucoup pour moi, après une Coupe du monde décevante.

Souhaitez-moi bonne chance !

>>> L’UNIVERS DU  RED BULLETIN 
L’appli à télécharger gratuitement :  des sujets d’action, de sport, d’aventure, d’art de vivre et de musique à couper le souffle 
Le magazine qui donne des ailes : abonnez-vous… dans la langue de votre choix <<<

Cliquer pour lire la suite
03 2015 RedBulletin.com

Article suivant